Jetés-Battus : Figures de danse — Lionel Daunais (Québec, 1947)*

Pleurez, les jetés battus de la belle Idoménée.
Pleurez, pleurez, Idoménée.
Qui réchauffa son tutu.
Trop près, trop près de la cheminée,
Hélas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s