L’hirondelle, messagère des amours — arr. Gilbert Patenaude (Québec, 1997)*

Ah toi belle hirondelle qui vole ici
As-tu vu dans ces îles mon Alexis ?
Va-t’en lui parler à l’oreille de mes amours
Je resterai sage et fidèle pour son retour

L’oiseau qu’est tout aimable prit sa volée
Dans son léger plumage s’est en allé
Traversant les mers et les terres sans s’y lasser
Tout droit sur le mât du navire s’est reposé

L’aperçoit dans la hune du bâtiment
Alexis se lamente en le voyant
Ne pleure pas amant fidèle écoute-moi
J’ai des compliments de ta belle qui sont pour toi

L’amant plein de surprise l’entend parler
Reçoit bonne nouvelle, l’a salué
Elle t’a donné son cœur en gage et ses amours
Elle restera sage et fidèle pour ton retour

Je te salue la belle, salut à toi
Ton petit cœur en gage garde le moi
Je suis parti pour un voyage dans les longs cours
Je te donnerai de mes nouvelles à mon retour

Nous terminons ce grand voyage en Nouvelle-France, chez nos ancêtres canadiens-français. Ne l’oublions pas, les Québécois sont un peuple de chanteurs, portés par un riche héritage musical. Cette chanson et celles qui suivent sont issues de l’album Un voyage en Amérique française chanté par les Petits Chanteurs et à la fois dirigé et harmonisé par Gilbert Patenaude. C’est avec ces chants traditionnels que Monsieur Patenaude nous apprenait à chanter en 4e année du primaire. De très beaux souvenirs ! L’hirondelle, messagère des amours est quant à moi une des plus belles mélodies de ce répertoire canadien-français.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s