O ! Kosmos — Claude Vivier (Québec, 1973)*

O ! Kosmos
Que tes sept dimensions déchirent enfin notre temps
(Que le présent soit un… le passé soit double et… le futur triple)
Que les temps se permutent
Unissent enfin les êtres de toutes dimensions
Que la chaleur des sept étoiles et la musique…
Du temple supra-dimensionnel unissent enfin les êtres de toutes dimensions

Monsieur Patenaude n’a jamais hésité à nous exposer à de la musique nouvelle, exigeante, innovante. Si ce n’était pas encore clair après Stravinsky, ça l’est maintenant avec Vivier ! C’est une musique… comment dire… étrange ? Je dois avouer qu’au moment de l’avoir chantée, enfant, je trouvais cette pièce tout simplement bizarre. Je n’étais pas prêt pour cette musique, et je ne me suis mis qu’à l’apprécier rétrospectivement des années plus tard. Mais quelle musique j’ai redécouverte !

Vivier a d’abord étudié la composition électroacoustique, ce qui explique en partie les sonorités originales de sa musique. Sa vie est tristement tragique. Ayant grandi dans un orphelinat, il en est expulsé à 18 ans, après quoi il s’inscrit tout de suite au conservatoire de musique de Montréal. Il est assassiné à Paris alors qu’il avait à peine 34 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s